Nishat 35

A mi-corps dès l’enclos de bois coloré
D’animaux doux et versatiles
( Rien d’urgent dans nos paroles     boiseries blanches )

De ce creux familier monte un rêve noir un souffle
De pestilence        On le connaît on l’a toujours su
Soutiens-nous de ta voix      l’antique
Qui dit ce qui se doit           La surplombante

Ce travail entre nous ta voix seule
Flottant dans l’ombre        Tes articulations
Noueuses , rouges

Alain PRAUD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s