Nishat 33

Penché dans l’enclos familier  les doigts étendus
Vers toi sur l’autre bord , en sandales
Libre d’inquiétude

La voix ne fait que résonner , que pourrait-elle
Montent plantes et insectes , indéfiniment

Accents      modulations      Tout de bienveillance
Ce travail entre nous , ouvert

Alain PRAUD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s