Nishat 127

La terre frémit c’est nous qui tremblons
plus craintifs que les fourmis sans parler
des arbres qui persévèrent

Nouveaux-venus décidément
locataires indélicats
ignorants de tous les usages

Apprendre oui mais
en aurons-nous le temps

Alain PRAUD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s