Nishat 311

Qu’as-tu fait de ton démon

Je l’ai revêtu de musique

Comment s’est-il rebellé

En me perçant de mille discordances

et je les ai reçues comme les beautés

immenses métisses qu’elles sont

Aucune musique ne nous est étrangère

Drapons-nous de clusters de micro-intervalles

de bruits de sous-bois d’ailes de papillons

d’hourragans jupitériens hourrah à toutes

ces belles qui nous augmenteront

AP

( 26 juin 2021 )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s