Nishat 310

Le premier jour où une main s’est posée

sur ton épaule bien sûr tu l’as oublié

puisque ce n’était pas le premier jour

mais le souvenir d’un jour indicible

Un souffle passe entre les saules

comme sur une peinture encore fraîche

AP

( 25 juin 2021 )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s