Nishat 302

La forêt tropicale n’est pas notre amie

Elle nous toise de ses essences rares

chargées d’oiseaux de carabes de termites

invincibles de mousses d’orchidées épiphytes

Araignes immenses profondes racines

Comme elle n’est pas amie nous la vénérons

C’est bien assez que la pente des eaux

suive celle de nos rêves

AP

( 11 mai 2021 )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s