Nishat 292

Au plus creux de la nuit fertile

une voix murmure mon nom

ce n’est voix d’homme ni de femme

mais familière pourtant comme

d’une figure de Piero della Francesca

Elle vient de la droite mais sur mon épaule

ni ange ni oiseau n’est posé

AP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s