Nishat 291

Et parfois la nue s’écarte on voit le ciel

ouvert rose-thé magenta orangé parme

Merveille de l’oeil humain du cerveau qui lit

ce qui n’est écrit nulle part en vérité

On ne devrait regarder que les yeux baissés

certains ciels certaines femmes

AP

( 18 mars 2021 )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s