Nishat 289

Bontés qui êtes en nous ne nous laissez pas

au bord de ces chemins pierreux mal émondés

qui sont l’ordinaire numérique de nos vies –

Menez-nous aux asphodèles aux essaims

d’abeilles sauvages aux précurseurs

de la vanille qu’il faut féconder à la main

C’est un envol de colombes ce monde après tout

AP

( 15 mars 2021 )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s