Nishat 288

J’ai plus de souvenirs que si j’avais Milan

où je ne suis jamais allé ni à Venise

en ces lieux étranges de soi encombré

( et jamais en Bavière où la bouche de Romy

est partout )

Le moment vient où notre tour du monde

est accompli, qu’importe mal ou bien

Les océans coulent de nos mains ouvertes

et d’immenses cieux tombent sur nos paupières

AP

( 7 mars 2021 )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s