Nishat 286

Plus vite que moi tant de choses passent

sans retour Rivages tièdes de jadis

lentement disparaissent avec

leurs invertébrés imperceptibles

et le mystère plus profond du vivant

Lisons-nous donc moins vite

que ce qui s’écrit sans nous

( L’avenir a souvent d’autres couleurs )

AP

( 27 février 2021 )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s