Nishat 274

Jour fébrile ne viens pas interrompre

ce peu d’esprit entretenu

avec tant de soin malhabile

comme les braises de nos aïeux

C’était déjà si difficile

dans l’obscurité et le silence

surtout

AP

Nishat 274

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s