Nishat 265

Monts et mers dans l’aube tout bleuit

Sur les citrons la lumière par surcroît

Grands débats sur l’être l’existence

comme on ferait entre jardiniers

Et voilà que la lumière grandit

Alain PRAUD

(31 octobre 2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s