Nishat 256

Enfant pleinement oiseau insecte

puis très vite la tyrannie de la pensée

On s’habitue oui comme tout le monde

séparé de l’Un par une main impérieuse

Enfant le hululement nous effraie

parce que c’est le cri même de la nuit

Maintenant je voudrais être requin

rapide élégant à tout adapté

à tout performant tout le temps heureux

sans savoir ce que c’est

Alain PRAUD

(17 septembre 2020)

Un commentaire sur “Nishat 256

Répondre à Amarante Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s