Nishat 254

Ils sont partis par fierté

ou solidarité de village

ou parce que plus rien n’était possible

dans l’empan des deux mains

Ils flottent entre deux eaux

si jeunes souvent anonymes

On se souvient de ses seize ans

quand on nageait travers de Garonne

pour épater pour rien

Alain Praud

(12 septembre 2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s