Nishat 229

Dans un bosquet de hautbois

flûte l’oiseau solitaire

Ne croyez pas qu’on n’entend que lui

( seulement l’harmonie de ses organes

avec le vent environnant )

Il y a là comme on dit

de la spiritualité, même pour rien

Alain PRAUD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s