Nishat 201

Maître et ami Orphée sois secourable

Adoucis notre réclusion de ton chant

inextinguible

Glisse-toi dans ma voix comme un oiseau

bariolé qui sème aux cinq orients

la bonne nouvelle d’hier de demain

Alain PRAUD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s