Nishat 176

Que la douceur des animaux aide à penser

( têtes rondes et nues, yeux multiples, appendices )

comme celle des malades, des immobiles

et même leur passage dans la neige le sable les brindilles

Que la douceur aide à penser

près du milieu du monde

( La trace est la bête )

Alain PRAUD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s