Nishat 171

Ce monde flottant est une

pirogue sur l’eau grise fertile

historique et mouvante sans fin

Petite barque où me mènes-tu

seul mais rameur encore et croquant

au passage quelque légume exquis

Ou d’un trident précis prélevant une carpe

dédaignée du martin-pêcheur

(une brume bleue déjà descend)

Barque de pierre sur un petit lac

insondable

Alain PRAUD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s