Nishat 137

quel besoin le ciel aurait-il de parler
écrans d’encre posés l’un après l’autre
de plus en plus dilués près de la lune

( l’air si léger que c’est pour une fois
comme de l’âme )

ou le regard s’est approché de la lecture
d’un dessin d’enfant de son regard à lui
qui ne se pose pas mais boit les paysages
comme on fait de paroles

ciel renversé dans ces yeux sans inquiétude

Alain PRAUD
2003 / 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s