Nishat 136

des linges tombés sur le bras , dans la main
avec un bleu brutal de fond d’atelier
un bleu crépi hérissé de lumière
volée à ce qui veut finir – cependant

que cogne un seau de zinc qu’on remonte
du fond de l’interdit velouté (do dièze)

une abeille et c’est tout . roses trémières .
un peu d’eau sur un seuil . mais là-bas

que nous est-il arrivé, dans cet ombre

Alain PRAUD
2003 / 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s