Le jardin de Vonnette, 2 ( malaguena)

Ce monde est un jardin ou paradis
chacun c’est l’usage a le plus parfumé
J’ai parcouru Nishat et Shalimar
mais d’autres ne sont qu’à moi je n’en dis rien
les eaux y circulent entre herbes rares
la plus grande part de cette eau que je bois
entre mes doigts comme ma vie s’écoule
et j’aime sur deux jambes sentir profondément
les forces à l’assaut
J’ai vu cela en acte sur toi mais
ce n’était pas un sujet de conversation
moins que les jeux télévisés la dérive
des continents l’avenir des espèces

(converser, comme un facteur d’éternité)

Alain PRAUD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s