Nishat 92

J’ai voulu ma maison pour avoir
des arbres, mes arbres, qui grandissent
aussi ardemment que mes enfants.

( chaque fruit un monde ouvert
sur une paix harmonique )

Mes arbres qui m’entendez aidez-nous
à nous entendre ainsi que vous par des racines
communes, et si singulières

que pour être j’ai dû les tenir à bout de bras

Alain Praud

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s