Nishat 90

Amour il n’y a pas d’exil pour toi
La haie peuplée est toute ta jeunesse
On ne te verra plus près du champ clos
où s’élancent tous ceux qui savent
Il y brille un métal inconnu
de qui vit par l’épée Comment
saurait-il et pourquoi
la langue lourde le poursuit

Alain PRAUD

Un commentaire sur “Nishat 90

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s