Michel Praud : A Federico

Oui, mon frère cadet aussi est poète. Après avoir été sous-officier en charge de blindés, fonctionnaire territorial, gestionnaire à l’ENA…au fait pourquoi dis-je « après » ? Car poète, en général on l’est depuis toujours ; ou du moins depuis l’adolescence, et malgré le métier, la vie de famille, on n’a pas cessé. Tout enfant est peintre et poète, certains bien rares le demeurent. Voici donc pour commencer un poème en hommage à Federico Garcia Lorca. Pour commencer, car il y en aura d’autres, forcément. AP

A Federico

J’aime

Les bassins bleus

Qui se déversent en roucoulant

Discrètement

Au pied des cyprès

Noirs et frais

J’aime

Leurs pierres patinées

Lasses et paisibles

Et les graviers blancs

Qui crissent parfois

Puis se taisent

En écoutant

La chaleur de l’été

Qui passe

Sempiternelle et lourde

Et silencieuse

Et d’amour

Michel PRAUD

Un commentaire sur “Michel Praud : A Federico

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s