Etienne Jodelle : « Comme un qui s’est perdu… »

Né Parisien, et plébéien, Jodelle avait semble-t-il tous les dons, sauf celui de les faire fructifier. Il n’a que vingt ans (1552) quand le triomphe de sa tragédie Cleopatre Captive , suivie d’une Didon se sacrifiant (vers 1555) semble devoir lui ouvrir toutes les portes. Il n’en fut rien, à cause de son caractère fantasque et arrogant ; et puis surtout il n’avait pas de naissance, contrairement à ses amis Ronsard, Baïf, du Bellay, tant d’autres. En ces temps où la vie, même des rois, ne tenait qu’à un fil, mieux valait consumer rapidement son existence ; ce qu’il fit, mais avec des déboires éclatants, puis sous Charles IX, en faveur des massacreurs de la Saint-Barthélémy, de vraies turpitudes, qui ne lui évitèrent pas de mourir bientôt comme un misérable, rue Champ-Fleury, une venelle à putes (1573). Publiés après sa mort, les 47 sonnets du recueil Les Amours d’Estienne Jodelle, Parisien ne déméritent pas, loin de là, auprès des chefs-d’oeuvre de Ronsard. Injustement oubliés ces sonnets il en est un pourtant qui a traversé les siècles. C’est le sonnet XXX, que voici.

Comme un qui s’est perdu dans la forest profonde
Loing de chemin, d’oree, et d’addresse, et de gens :
Comme un qui en la mer grosse d’horribles vens,
Se voit presque engloutir des grans vagues de l’onde :

Comme un qui erre aux champs, lors que la nuict au monde
Ravit toute clarté, j’avoye perdu long temps
Voye, route, et lumiere, et presque avec le sens,
Perdu long temps l’object, où plus mon heur se fonde.

Mais quand on voit – ayans ces maux fini leur tour –
Aux bois, en mer, aux champs, le bout, le port, le jour,
Ce bien present plus grand que son mal on vient croire.

Moy donc qui ay tout tel en vostre absence esté,
J’oublie en revoyant vostre heureuse clarté,
Forest, tourmente, et nuict, longue, orageuse, et noire.

Estienne JODELLE
(avec Alain Praud)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s