Nishat 77

Ombre légère autour de nous qui rafraîchit
cette peau et ces paroles demeurées
incomplètes peut-être inactives même
peut-être inertes

Ce qui nous lie est invisible
de nous de tous et plus ténu
que le plus humble vaisseau de la pulpe des doigts
où le sang de nos vies livre un combat immense

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s