Alain Praud : mon bestiaire, 2

Il a l’oeil torve – trop petit -,
le pas oblique, et deux sécateurs.
Jardinier des mers, bouclier d’Achille,
si je me noyais dans ton labyrinthe
incorpore-moi à ton dos d’airain

(Le Crabe tourteau)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s