Nishat 66

Elégance du corps humain orteils
déliés comme une langue vive
Vermillon prolongé de la pensée habile
Combien d’étoiles se seront sur
elles-mêmes effondrées quand
d’autres que nous les mêmes parleront
une langue inénarrable de fleurs
et d’oiseaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s