Mei Hua : Eclats de lune, 28 ( Liu Xiaobo )

Le monde a d’autres chats à gifler
Il ne s’en prive pas du reste
Un chacun benoit s’imagine

Xa va xa va durer toujours
Indéfectiblement
A tire-d’ailes de phénix mais
On ignore la vertu d’un peuple-océan
Battu de vents de sable et de vagues magiques
On (personne au monde) Liu – personne Liu ne t’oublie, ton nom scintille

Mei Hua (Alain Praud)
16-17 décembre 2012

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s