Mei Hua : Eclats de lune, 23

Debout dans ta salle de bains
Et mort à ton miroir
Considérer manque et perte
En héros vaincu – on les aime –
Tout entier hors image

Un commentaire sur “Mei Hua : Eclats de lune, 23

  1. Toujours cette concision qui, loin d’enclore, ouvre sur des interprétations changeantes.
    L’acrostiche, bien sûr, et la proximité entre ce mot latin et le synonyme de la « mort » présente dans ton poème n’est sans doute pas non plus le fruit du hasard ?
    Les héros vaincus : les aime-t-on vraiment – oui, si l’on sait qu’ils peuvent encore se relever. Ca me fait penser (de fil en aiguille) à la chanson de Souchon « Quand je serai KO », tu connais ?
    Bises au poète,
    Elodie

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s