Nishat 63

Guéris un moment de la pesanteur
Unanimes de souffle et de geste – recueillant
Intact et rond ce vouloir de cétoine –

Y être et entier grésillant d’aubaines
Un coeur réconcilié par le bleu des nuits

(N’importe après tout qu’aimer et connaître)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s