Nishat 56

    

Orion cul par dessus tête

Son épée à contre ciel   ( et quelle

Indulgence générale pour cette cabriole )

Rameute en nous d’innombrables orients

Ivre de rimes , sorti humer le Tout

Sa permanence nous atterre il faut poursuivre

Alain PRAUD

Un commentaire sur “Nishat 56

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s