Nishat 54

Gagné aux confins de la lune , végétal indompté partout

A mesure un pays tendre se libère

Un lézard à livrée verte et rouge coeur battant me regarde

De la main je lui fais un signe amical , il s’éclipse

Indigène lui éclatant de cette vertu sa couleur sa langue

A la fin j’essuie la sueur à mon front la lune est un chaton de bague

Alain PRAUD

Un commentaire sur “Nishat 54

  1. Joli jeu de correspondances et d’ambiguïtés, mais cela coule de source comme si tu l’avais trouvé tout pur et simplement ramassé (les diamants clairs n’ont pas l’air d’avoir été longuement ciselés…) Et l’acrostiche – tu sais que je regarde toujours, par réflexe…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s