Nishat Bagh ( Srinagar , Kashmir ) : tentative de délimitation d’un concept poétique

1 –  Bagh est un lieu.  Ce lieu n’est habitable, physiquement, que sur les rives du lac Dal, près de
        Srinagar ( Inde, Etat de Jammu-et-Kashmir ).  J’ai habité brièvement deux des manifestations de ce lieu en août 1979 : Nishat Bagh (ou Jardin des Plaisirs),  Shalimar Bagh ( ou Jardin de l’Amour ) .  Ce lieu existe toujours  en  2010, mais la conjoncture géopolitique ( Inde / Pakistan )  l’a rendu  quasi inhabitable.  ( Coefficient de risque  inexistant jusqu’aux années 1990 ).

2 –  Bagh  est un jardin, c’est-à-dire un artefact conçu et réalisé par un paysagiste, à une époque
        donnée :  notre XVIIème siècle,  sous les empereurs moghols de l’Inde Jahangir et Shah Jahan  ( à peu près en même temps que les jardins de Versailles ).  Il s’ensuit que  bagh  a été réalisé pour un homme  (souverain)  et pour son usage exclusif.

3 – Bagh  est désormais un lieu touristique , c’est-à-dire à usage collectif universel et payant.  De ce fait, il est plus ou moins entretenu  (jardiné) –  on ne sait s’il a conservé son état initial, et  jusqu’à quel point,  compte tenu des vicissitudes historiques  ( fin de la domination moghole , emprise britannique… ).  De plus, autant que j’ai pu en juger en 1979,  son entretien semble obéir à des règles assez éloignées de celles en vigueur pour les jardins européens : pelouses drues et hautes , jardiniers endormis aux heures chaudes…

4 – Bagh  est un remodelage de la topographie et de l’hydrologie préexistantes.  Il s’appuie sur elles, il les utilise pour son fonctionnement  ( sa vie ).   C’est  déjà le cas pour d’autres jardins  ( Versailles , Villa  d’Este ) ;  mais c’est très visible ici :  chaque bagh est modelé autour d’eaux courantes descendant des collines (montagnes) environnantes pour alimenter le lac Dal.

5 –  De ces caractéristiques sommaires, il résulte que  Bagh est un lieu mixte, intermédiaire, dual :  montagne / plaine,  privé / public,  jardiné / négligé ,  procédant du sauvage comme de l’artifice  ( Augustin  BERQUE ,  Le Sauvage et l’Artifice , Gallimard,  1986 – ouvrage indispensable )  –  en cela s’accordant au voeu de  Confucius que ses concepteurs ignoraient : trouver le juste équilibre entre le naturel et l’artificiel   :

      La simple nature prévaut sur le raffinement : voilà le sauvage.
      L’artifice l’emporte sur la sincérité : on tombe dans l’alambiqué.
      Nature et culture en harmonieux équilibre , c’est l’exemple sans apprêt que laisse le sage.

                                          ( Analectes ,  VI, 18  –  trad. personnelle )

6 –  Bagh est le cadre souple d’une forme de liberté  :  l’eau est canalisée, des buis ou ifs sont taillés, on a planté des arbres fruitiers, disposé des massifs fleuris  –  mais rien n’est vraiment ordonné, le pur désordre naturel (libertaire) n’est jamais loin.  Dionysos ne dort que d’un oeil .

7 – Bagh  est une des formes que prend la vacance  :  espace du loisir ou de la désoccupation, fraîcheur, limpidité d’une existence qu’on laisse s’écouler ( qu’on ne retient ni ne contient, ni ne contraint ) . De là que c’est l’espace du rêve, de la création.

8 – Bagh est un espace libre de droits, faiblement payant, modique donc virtuellement universel.  Et cependant c’est un espace réservé à peu de gens : il est loin de tout  (des heures d’avion et/ou de train, des heures encore d’autocar) , d’accès dangereux  (cf. 1),  et s’il reste encore des privilégiés pour l’habiter,  nombre d’entre eux n’y voient rien.

9 – Car  bagh est l’analogon visible de ce monde  (die Welt) dont Hölderlin affirme que nous l’habitons en poète ou poétiquement (dichterisch)  :  monde qui n’est cependant pas le monde, mais un monde inclus, juxtaposé, superposé, écarté, exclu .  Comme la trace, le vestige, l’habit fuligineux  d’un monde que nous aurions tous habité, naguère, ailleurs. A portée de main quand nous voulons.
     

Alain PRAUD

Un commentaire sur “Nishat Bagh ( Srinagar , Kashmir ) : tentative de délimitation d’un concept poétique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s